Vestes France Enfants moncler soldes 2343ff

Vestes France Enfants moncler soldes

moncler soldes

ir que ces prêts sont limités dans le temps; et à prétendre que les musées français ne sont là q moncler soldes ue pour conserver les acquis, même sans les montrer (il faudrait mille ans pour exposer au Louvre toutes les réserves du Louvre) et que nos musées doivent laisser à d’autres le soin d’acheter des œuvres nouvelles et d’encourager l’art vivant. C’est ne pas voir non plus que le rôle des musées doit changer: au-delà de la conservation des grands trésors nationaux (qui s’accompagneront un jour de leur restitution partielle aux pays d’origine), les musées doivent devenir des lieux d’enseignement, de recherche et d’acquisitions massives d’oeuvres nouvelles, afin de créer les conditions d’une véritable animation du marché de l’art. Ils doivent aussi s’ouvrir sur Enfants moncler soldes le monde, pour faire connaitre la France et ses trésors, par des prêts d’une d Doudoune moncler soldes urée clairement limitée, et par des présentations virtuelles, aux potentialités infinies, pour inciter les visiteurs à venir en France voir le reste des collections. Les musé Vestes moncler soldes es américains l’ont bien compris, qui, comme le Guggenheim, ouvrent des filiales un peu partout dans le monde, dont Bilbao et Rio, ou mettent en vente, comme le fait le musée de Toledo dans quelques jours chez Sotheby’s, quelques chefs d’œuvres (dont un Greco et un Tintoret) pour en racheter d’autres. La France doit faire valoir que son image, qui attire tant d’investisseurs et de touristes. Elle doit pour cela faire circuler les œuvres contenues dans ses mus France moncler soldes ées, et se donner les moyens de faire venir les artistes vivants, dont la présence conditionne la venue des acheteurs et des autres élites créatives: le nomadisme des créateurs de l’avenir suppose celu

i des œuvres du passé.Imaginez un patron franç Doudoune moncler soldes ais qui, par l’entreprise qu’il aurait créé, se vanterait  d’avoir constitué en quelques mois une fortune personnelle  de 132 millions d’euros.  Le scandale serait immédiat.Et pourtant, cette se France moncler soldes maine, sans que personne ne s’en indigne, un Français  anonyme vient de gagner la même somme  en misant 2 euros à un jeu de hasard, le « jackpot  euromillion » ; seul  vainqueur sur pl moncler soldes us de  42 millions de grilles jouées en Europe.Ceci indique bien l’étrange rapport des Français à la richesse: devenir riche par hasard, (ou à la rigueur en exerçant une activité artistique  ou sportive) est toléré. S’enrichir par son travail, surtout si on doit aussi diriger le travail d’autrui, est intolérable. La gauche le refuse par idéologie marxisante (conçue par des gens qui n’ont jamais lu Marx, premier admirateur de la bourgeoisie). La  droite  s’y oppose par idéologie  religieuse (conçu par des gens qui n’ont jamais lu la Bible, premier admirateur de l’enrichissement, s’il est mis au service des autres). Les  premiers font l’apologie de l’égalité. Les  seconds  de la pauvreté. Les uns et les autres ont en commun la détestation de ceux qui gagnent beaucoup d’argent en dirigeant des entreprises.  Les u Vestes moncler soldes ns et les autres ne tolèrent que la fortune héritée, soigneusement protégée par la fiscalité.  Et pourtant, gauche et droite cherchent frén Enfants moncler soldes étiquement des leviers de croissance. Ils les chercheront en vain aussi longtemps qu’ils  refuseront de reconnaitre que, depuis l’aube des temps,  la possibilité de faire fortune est le principal moteur de  la croissance marchande.Dans les pays ou faire fortune en créant des produits ou des services est possible, où ceux qui s’enrichissent sont glorifiés, une grande partie des  gens entreprenants tentent tout pour y parvenir. Ils innovent, créent des entreprises, des richesses et des emploi

s.  C’est le cas aux Etats-Unis, en Allemagne, en Grande Bretagne, (pays protestants pour qui le scandale  est la pauvreté, pas la richesse)  et  aujourd’hui dans bien des pays du Sud, où naissent de grands groupes industriels et où la microfinance  reconnait à  tout pauvre  le droit de s&rsq France moncler soldes uo;enrichir.  Dans les pays comme la France,  où s’enrichir est  de plus en plus mal vu, où ceux qui s’y emploient sont de plus en plus mal considérés, et où la fiscalité leur reprend tout ce qu’ils gagnent, ce moteur disparaît : de moins de gens entreprennent ; et  ceux qui le  veulent encore  s’en vont le faire ailleurs. Au total, c’est dans les pays où il est le  plus aisément possible de faire fortune que le niveau de vie moyen augmente le plus vite, parce que l’émulation est un des facteur-clé du bien-être collectif.  Il faut évidemment que le droit de faire fortune ne soit pas réservé aux enfants des classes dirigeantes, mais que  tous, y compris les enfants des quartiers, y aient accès. Ce n&r moncler soldes squo;est évidemment pas le seul levier de la croissance. L’éducation, les équipements collectifs,  la règle de droit, la santé pour tous, la justice fiscale  en sont d’autres, qui doivent rendre possible à chacun de réaliser ses aspirations, quelles qu’elles soient, et en particulier, si c’est le cas, de gagner honnêtement beaucoup d’argent. Mais faire fortune ne saurait être une fin en soi. Le profit  doit être comme le pinceau pour le peintre : un moyen de faire que Enfants moncler soldes sa vie,  celles des autres autour de soi, et celles de la planète,   deviennent une œ Doudoune moncler soldes uvre d’art. La France ne retrouvera jamais un chemin de croissance sans cet immense virage idéologique, auquel aucun des pitoyables débats d’aujourd’hui ne la préparent.  Il est donc urgent de mettre le droit de s’enrichir dans notre boite à outils nationale. j@attali.comLes élections aux primaires socialistes laissent présager que, cette s Vestes moncler soldes emaine comme les suiva